Coups de coeur

De nombreux talents sur le territoire !

Artistes, acteurs touristiques, artisans, entrepreneurs... Cette rubrique est une fenêtre ouverte sur celles et ceux qui avec passion et à leur façon le font vivre. On les a rencontrés. Quelques témoignages. 

Anna Maria BIAGINI, une énergie absolue

ée en 1955 à Tanger (Maroc), Anna-Maria arrive en France avec ses parents à l’âge de 8 ans et demi. Depuis 55 ans, elle vit à Thiers, une ville qu’elle aime profondément. Un parcours de vie difficile qui lui a donné une force de vie incroyable, un enthousiasme inébranlable et surtout l’amour des autres. Femme d’action et de conviction, la critique ne fait pas partie de son vocabulaire, elle ne juge pas. « Il ne faut pas essayer de changer les gens, chacun fait sa vie, ce qui est important c’est de vivre bien ensemble ». Après avoir eu un parcours associatif pendant 12 ans, en 2015, elle devient la Présidente de l’association Acti-vie-tés et du Conseil citoyens des Molles-Cizolles. Ce qui lui importe le plus, c’est la vie de son quartier, les familles qui y vivent, les personnes âgées, les enfants qu’elle voit grandir, créer du lien social avec des activités et des projets. Quand Anna-Maria traverse les allées des Molles- Cizolles en bas des immeubles, elle est immédiatement interpellée, reconnue. Un sens du dialogue, du partage et de la convivialité l’anime en permanence. Les deux associations sont des piliers au Molles-Cizolles et permettent à plus de 70 adhérents d’œuvrer pour créer une dynamique de quartier. Anna-Maria mène un travail remarquable au quotidien en lien avec la Ville de Thiers, l’Ophis, la Mission locale pour que des projets aboutissent. « Le quartier des Molles-Cizolles représente la diversité, il y a plein de personnes de bonnes volontés et nous voulons proposer des choses intéressantes pour la jeunesse ». La réalisation du city stade est une belle illustration de l’énergie collective déployée pour créer des équipements de proximité. Cet été, l’association propose des sorties sur les bases de loisirs d’Iloa et d’Aubusson, des ateliers de sophrologie, des initiatives de sensibilisation à l’environnement, des contes... Le cœur sur la main et la tête sur les épaules, font d’Anna-Maria une personne très attachante, ouverte, très reconnaissante du travail des bénévoles qui l’entourent, qui grâce à leur implication permettent aux habitants des Molles-Cizolles d’être heureux et fiers d’habiter dans un quartier vivant et convivial.

Anna-Maria BIAGINI, 06.52.46.77.07 

Jean-François FAFOURNOUX, la vie des mets

C'est avec passion que le Président des Toques d’Auvergne et Responsable du restaurant des Chênes à Augerolles s’exprime lorsqu’il parle de son territoire, des produits du terroir à cuisiner et à faire découvrir au plus grand nombre. Si la crise sanitaire a été un choc terrible ou d’un coup, tout s’est arrêté brutalement, il espère malgré tout que cette épreuve inédite permettra d’avoir un autre regard sur notre façon de consommer et de voir le monde qui nous entoure. « Nous avons tous été abasourdis. Cuisiner est un besoin, un art de vivre, l’envie de partager et de faire plaisir. Nos métiers ont une obligation de résultats, puisque deux fois par jour, en temps normal, il nous faut être prêt pour servir nos clients. Du jour au lendemain, plus rien, il a fallu s’adapter rapidement et garder le lien. Beaucoup d’entre nous se sont lancés dans les plats à emporter avec l’objectif d’essayer de faire aussi bien que le service en salle ou en terrasse. La clientèle a été au rendez-vous, à 70% ce sont des personnes nouvelles qui venaient sur le temps du midi chercher leurs plats. Cette expérience a montré que tout le monde a dû changer ses repères et habitudes et que bien manger même confiné a été possible. Les producteurs locaux ont pu faire connaître leurs produits, les familles ont cuisiné chez elles avec leurs enfants. J’espère qu’après cette épreuve inédite très difficile, il en restera quelque chose de positif. Nous pouvons vivre autrement sans acheter de produits préfabriqués, sans faire trop de kilomètres pour trouver de bonnes adresses gastronomiques. Notre territoire a beaucoup d’atouts, de ressources, de talents, la météo clémente ouvre aussi de nouvelles perspectives. Manger bien n’est pas une démarche élitiste, on peut accéder à ce plaisir là avec des petits moyens et en regardant autour de soi, découvrir les hommes et les femmes qui défendent avec ardeur la qualité, le goût des aliments et des autres ».

Jean-François FAFOURNOUX, restaurant les Chênes à Augerolles, 04.73.53.50.34

 

Des visites enchanteresses où tout se lie et se mêle

Au coeur de l’Europe, l’Auvergne est le pays des châteaux, habités pour la plupart. Jean-Paul et Marie Gouttefanjat sont les propriétaires depuis 1986 du Château et des Jardins de la Chassaigne à Thiers, site classé à l’inventaire des monuments historiques. Depuis 22 ans, le couple enthousiaste et chaleureux, emmène en voyage les visiteurs. Si le manoir du 15ème siècle séduit par ses éléments d’architecture très soignés, son tilleul multicentenaire, son orangerie, son parc végétal, le public n’est pas à l’abri de quelques surprises, imaginées par des propriétaires, tantôt guides, historiens, conteurs et collectionneurs. « Accueillir chez soi est une richesse, nous souhaitons que toutes les personnes qui font la démarche de venir nous voir, puissent passer quelques heures remplies de plaisir, entre nature et culture.Chaque année, nous organisons une exposition thématique avec des ouvertures de saison en musique. « Sacrément sacré », était  le rendez-vous de 2019. L’homme a besoin de spiritualité et de beautés. S’émerveiller, avoir des repères pour que chacun d’entre nous soit « amateur » de sa vie, au sens de l’aimer. Propos recueillis auprès de Jean-Paul Gouttefanjat. 

En savoir plus sur les jours et heures des visites guidées : 06.84.14.97.10

 

Un atelier de maroquinerie tendance et éco-responsable

C'est un accueil chaleureux que réserve Marion ROCHE, dans son atelier situé sur les hauteurs de Thiers. Installée depuis quelques mois avec sa famille, Marion a créé une marque écoresponsable, « Les Petites Peaux de Vaches », qui présente une gamme de produits issus d’une maroquinerie « tendance, brute, simple et épurée ». Sacs de voyage, colliers pour chiens, trousses de toilettes, porte-monnaie : il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Marion était auparavant opératrice-composite pour des pièces du grand Airbus A380. Son activité aujourd’hui reste en parfaite concordance avec son ancien métier : il reste manuel, tout d’abord, mais surtout, il réutilise des tissus issus des hélicoptères de luxe, dont le cuir des sièges, noble, exigeant et résistant prend de belles formes lorsqu’elle le confectionne. « J’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de gaspillage dans ce milieu, beaucoup de chutes… je me suis dit, pourquoi ne pas faire quelque chose avec ses mains, en donnant une seconde vie à ces tissus » ? Cette sensibilité pour l’environnement, déjà présente en elle mais accrue depuis qu’elle est maman, prend aujourd’hui tout son sens à travers cet artisanat. Pour découvrir ses créations, rendez-vous sur sa boutique virtuelle, sur internet. Les portes de son atelier sont également ouvertes, avec plaisir !

Marion ROCHE / Atelier Les Petites Peaux de Vaches, 25 route de Chopine, à Thiers.

www.lespetitespeauxdevaches.fr / 06.13.89.03.21